Combler l’écart

Les femmes ne représentent que 25 % de la main-d’œuvre au sein du secteur de l’électricité et des énergies renouvelables, et moins de 5 % de ce 25 % de femmes occupent des postes dans les métiers spécialisés. Avec le soutien de l’industrie et des gouvernements provinciaux, RHIEC a lancé son projet Combler l’écart en vue d’examiner les enjeux et les obstacles liés au recrutement et au maintien en poste des femmes dans le secteur de l’électricité. L’objectif du projet consiste à susciter l’intérêt, accroître le recrutement et favoriser le maintien en poste des femmes en tant que travailleuses spécialisées dans le secteur de l’électricité et des énergies renouvelables, et ce, à l’échelle nationale. L’objectif à long terme de cette initiative est d’atteindre la moyenne nationale de femmes employées au sein de la population active canadienne (48 %), et de constituer un bassin de travailleuses talentueuses et compétentes, qui sont hautement qualifiées pour répondre aux besoins en ressources humaines de l’industrie de l’électricité dans les années à venir. Grâce à des recherches poussées, nous avons pu saisir certains des enjeux auxquels font face les travailleuses et réaliser les expériences vécues pour celles qui occupent un poste au sein de l’industrie ou qui se cherchent actuellement un emploi dans le secteur.

Ressources téléchargables

Combler l'écart rapport final
Combler l'écart études de cas

Série vidéo

Combler les lacunes comprend une série de vidéos présentant des femmes œuvrant dans divers domaines et métiers du secteur de l’électricité. Ces vidéos constituent un excellent moyen de démontrer les tâches quotidiennes des femmes travaillant en électricité, et servent d’inspirations pour attirer davantage de femmes dans le secteur.

Marie-France Duggan - technologue en génie électrique - Fortis Alberta

Gwen Bradshaw - électrotechnicienne - FIOE, section locale 424

Ginette Karjanmaa - gestionnaire de l’exploitation du réseau - Hydro One

Jamie Tsui - ingénieure électricienne – Enmax

Casie Murdoch - mécanicienne industrielle de chantier - Initiative Women Building Futures

Liz Cussans - énergie éolienne et durabilité - TransAlta

Lora Brenan - chimie de l’eau - TransAlta

Pallavi Sehgal - protection du système électrique - Enmax

Zoe Hartman Jenkins - ingénieure subalterne - Opérateur du système électrique d’Alberta

Samantha Adie - monteuse de lignes sous tension - FortisAlberta

Lori Brown - opératrice nucléaire - Ontario Power Generation

Études de cas

Un continuum de mesures de soutien a été établi, et il comprend quatre éléments critiques et nécessaires pour améliorer l’emploi et la rétention des femmes dans des métiers non traditionnels, à savoir : la sensibilisation aux carrières, l’évaluation des compétences essentielles et la formation, le soutien à l’emploi et le mentorat. Même si les femmes n’auront pas toutes besoin des soutiens et des ressources supplémentaires associées à chaque étape du continuum, nos recherches indiquent que les quatre éléments relevés constituent des facteurs essentiels au succès. Les études de cas suivantes fournissent des exemples concrets de programmes et d’initiatives qui offrent un soutien aux femmes relativement aux éléments critiques du continuum:

Techsploration

Techsploration est une association éducative à but non lucratif qui aide les jeunes femmes de divers horizons à explorer un vaste éventail de possibilités de carrière. Techsploration organise plusieurs événements qui offrent aux jeunes femmes de la 9e à la 12e année l’occasion d’apprendre et de découvrir les professions existantes dans les domaines des sciences, des métiers spécialisés et de la technologie.

Femmes en science et en génie (FSG)—GÉNiales, les filles

Depuis neuf ans, le Ontario Network of Women in Engineering (ONWiE) organise un événement d’une journée appelée Go ENG Girl/GÉNiales, les filles dans 14 universités de la province de l’Ontario (dont une en français). L’événement vise à éduquer et informer les étudiantes de la 7e à la 10e année (ainsi que leurs parents) au sujet des carrières en génie.

Women Unlimited

Le Women Unlimited Program (Nouvelle-Écosse) est un programme complet qui soutient les femmes de milieux divers, sans emploi ou sous-employées, qui souhaitent obtenir un emploi dans les domaines des métiers spécialisés ou des technologies, ou qui y travaillent déjà. Le modèle Women Unlimited offre un ensemble de services comportant quatre volets : le recrutement favorisant la diversité des sexes, le programme de prise de décisions en matière de carrière, les services de soutien pendant la formation à des métiers et à la technologie, et l’accès et le maintien à l’emploi.

Bureau de promotion des apprenties (OAWA)

OAWA est un organisme à but non lucratif entièrement financé par le gouvernement de Terre-Neuve et du Labrador. Le mandat de OAWA est d’aider les femmes à trouver un emploi dans les métiers, après avoir terminé leur formation professionnelle, ce qui leur permettra de consigner les heures requises pour leur formation d’apprentie.

Partenariat universitaire de Hydro One Women in Engineering (WTTE)

Hydro One, dans le cadre de son initiative plus vaste WTTE, collabore avec quatre universités partenaires : Western Ontario, Waterloo, Ryerson et l’Université de l’Ontario, ainsi que l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario (IUTO), sur des programmes visant à attirer les jeunes femmes en génie, en plus de soutenir et d’encadrer les étudiantes de premier cycle en leur fournissant un soutien en début de carrière. Hydro One apporte un soutien financier aux universités et offre aux ingénieures qui travaillent chez Hydro One des fonctions de mentors pour les étudiantes.

Pour lire les études de cas au complet, veuillez télécharger le document Combler les lacunes.

Programmes existants

Dans le cadre du projet Combler les lacunes, RHIEC a également créé une base de données sur les programmes existants.

À l’échelle nationale

National Girls Clubs

Le programme National Girls Clubs d’Actua a été créé en 1998 dans le but d’accroître la participation des filles à leurs camps mixtes. Leur mandat s’est ensuite élargi afin d’aborder la question de l’énorme écart en matière d’engagement des femmes dans le domaine des sciences, de la technologie, ainsi que dans les études et carrières en génie.

Programme sur l’initiative des Femmes en SGMT

Le Centre canadien pour les femmes en sciences, en génie, dans les métiers et en technologie (SGMT) offre des ateliers de perfectionnement professionnel adaptés aux ingénieures, scientifiques et technologues, en début ou en milieu de carrière, et qui œuvrent dans les secteurs des sciences et de la technologie.

Programme de chaires pour les femmes en sciences et en génie

L’objectif du Programme de chaires pour les femmes en sciences et en génie du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) est d’accroître la participation des femmes dans le domaine des sciences et de l’ingénierie, ainsi que de fournir des modèles inspirants pour les femmes œuvrant déjà dans le domaine ou pour celles qui souhaitent l’intégrer.

Les femmes dans la construction : stratégie d’engagement

La stratégie d’engagement de ConstruForce Canada est composée de six éléments : le leadership au sein de l’industrie, les stages d’apprentissage, la formation, le recrutement et le maintien en poste, les politiques et les procédures, ainsi que les partenariats.

Alberta

Conférence sur les choix à l’Université de l’Alberta

La conférence WISEST (Women in Scholarship, Engineering, Science and Technology) de l’Université de l’Alberta rassemble jusqu’à 600 filles de 6e année et leur permet de découvrir les merveilles de la science, de l’ingénierie et de la technologie.

Cybermentor

Cybermentor est un programme de mentorat en ligne qui jumèle des filles âgées de 11 à 18 ans à des femmes professionnelles scientifiques et des ingénieures, ou encore à des jeunes filles étudiant dans le domaine des sciences et du génie des universités albertaines.

Destination Exploration à l’Université Lethbridge

L’Université Lethbridge offre des programmes intitulés Destination Exploration Youth Science. Il s’agit d’ateliers interactifs en classe, de camps d’été passionnants, de clubs scientifiques le vendredi après l’école, de fêtes d’anniversaire, en plus de nombreux autres programmes de sensibilisation et événements spéciaux.

DiscoverE

DiscoverE est une initiative de la faculté de génie de l’Université de l’Alberta présentée par les étudiants.

Girls Exploring Trades & Technology (GETT)

Skills Canada—Alberta organise une conférence GETT chaque année destinée aux filles du secondaire.

IlluminateIT

IlluminateIT est une initiative stimulante mise en place par l’Université de l’Alberta, WISEST, en partenariat avec les Guides du Canada.

Journeywoman Start

Le programme Journeywoman Start, conçu par l’entremise de l’initiative Women Building Futures (WBF), aide les femmes à se préparer – et à réussir – dans les métiers de la construction et dans le secteur pétrolier et gazier en Alberta, en leur proposant une formation intégrée d’une durée de 17 semaines.

Operation Minerva

Operation Minerva offre aux filles de la 8e année des occasions d’acquérir une expérience pratique visant des carrières dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) à Calgary, grâce à des expériences d’observation en milieu de travail et de mentorat.

Conférence sur les sciences, l’ingénierie et la technologie (SET)

Chaque année, la Conférence SET est ouverte à toutes les jeunes filles de la 10e à la 12e année en Alberta qui souhaitent en apprendre davantage sur les carrières en sciences, en génie et en technologie.

Programme de recherches estivales à l’Université de l’Alberta

Le Summer Research Program en génie, en sciences et en technologie (WISEST) de l’Université de l’Alberta offre une formidable occasion aux jeunes femmes et jeunes hommes ayant achevé leur onzième année d’obtenir des informations de première main sur les divers domaines des sciences, de l’ingénierie et de la technologie.

Women in Science, Engineering and Research

Le groupe des femmes en sciences, en génie, dans les métiers et en technologie soutient, et est affilié, à deux réseaux visant les étudiantes de premier cycle, les diplômées ainsi que les professionnelles en début de carrière, qui œuvrent dans les domaines des sciences, de l’ingénierie et de la technologie.

L’initiative Women Building Futures

Women Building Futures est un chef de file de la formation professionnelle pour les femmes dans les métiers spécialisés. L’organisme possède une expérience considérable dans l’embauche de femmes dans l’industrie lourde, avec un taux de placement de 90 %.

Régions de l’Atlantique

Trade HERizons

Trade HERizons est conçu pour augmenter le nombre de femmes dans les métiers non traditionnels de la technologie et des métiers à l’Î.-P.-É.

Programme d’orientation des femmes vers les métiers et la technologie (POMT)

POMT est conçu pour donner aux femmes une expérience pratique des industries fondées sur les ressources naturelles.

Colombie-Britannique

Femmes en génie (WiE) à l’Université de la Colombie-Britannique

Le programme WiE a été mis en place pour soutenir les femmes et leurs pairs pendant leurs études à l’Université de la Colombie-Britannique.

Femmes en formation dans les métiers (WITT)

Le programme WITT de l’Industry Training Authority’s (ITA) aide les femmes à se préparer à l’emploi dans les métiers, à s’inscrire en tant qu’apprentie, ou à obtenir des titres de compétences reconnus dans un programme de formation pour l’industrie.

Gateway to the Building Trades for Women au Collège Okanagan

Le Collège Okanagan, par le biais de Gateway to the Building Trades for Women, offre aux femmes des expériences pratiques et théoriques dans divers secteurs de la construction, afin de les aider à choisir le métier qui leur convient le mieux.

Trades Discovery pour les femmes à l’ITCB

Les programmes Trades Discovery de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique (ITCB) sont conçus pour offrir aux participantes un accès privilégié à la formation technique et dans les métiers disponible sur les campus de l’ITCB.

Manitoba

Manitoba Hydro

Manitoba Hydro recrute des femmes par le biais de bourses d’études et de perfectionnement, ainsi que d’emplois d’été.

Trade Up to Your Future

Le programme de formation Trade Up Manitoba permet aux femmes d’obtenir les compétences dont elles ont besoin en vue de se qualifier pour des emplois de niveau débutant dans des domaines non traditionnels, tels que le soudage, l’usinage, l’électronique et d’autres métiers.

Ontario

Newcomers Connecting to Trades Apprenticeship Resources (NeCTAR)

NeCTAR fourni de l’information et des ressources aux personnes formées à l’étranger qui cherchent un stage d’apprentissage ou un emploi dans les métiers spécialisés en Ontario.

Femmes en génie (WiE) à l’Université de Waterloo

Les objectifs du programme WIE de l’Université Waterloo sont d’informer, d’éduquer et d’encourager les jeunes femmes à faire carrière dans le domaine de l’ingénierie.

Initiative de mentorat pour les femmes en génie (WEMI)

WEMI est conçu pour soutenir les étudiantes en ingénierie en les aidant à accéder à une profession traditionnellement masculine et à réussir en tant que futures ingénieures.

Femmes dans les métiers

Le programme Femmes dans les métiers concerne trois conseils scolaires de la province de l’Ontario, lesquels ont reçu un financement ciblé dans le cadre du Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario, qui vise à promouvoir les métiers spécialisés auprès des jeunes femmes.

Formation des femmes aux métiers spécialisés et à la technologie de l’information

Le programme de Formation des femmes aux métiers spécialisés et à la technologie de l’information est offert aux femmes dans les collectivités nécessitant une main-d’œuvre dans les métiers spécialisés et les technologies de l’information.

Women Transitioning to Trades à George Brown

George Brown offre un programme destiné aux femmes en transition vers les métiers et les emplois connexes. Ce programme de cinq semaines comprend une introduction aux métiers spécialisés, aux aptitudes de retour aux études et à la mise à niveau des compétences scolaires.

Québec

Centre des femmes de Montréal

Le Centre se spécialise dans l’intégration des femmes dans des secteurs où la main-d’œuvre féminine représente moins de 33 %.

Promoting Opportunities for Women in Engineering (POWE) à l’Université McGill

POWE, offert à l’Université McGill, sensibilise et encourage les femmes à se joindre au domaine de l’ingénierie.

Programme d’accès à l’égalité des femmes (PAEF)

La Commission de la construction du Québec (CCQ), de concert avec ses partenaires syndicaux et patronaux, s’est engagée à encourager les femmes à se joindre à l’industrie de la construction par le biais de son PAEF.

Saskatchewan

Femmes, métiers et technologie (WITT) à l’École polytechnique de la Saskatchewan

Le programme WITT de l’École polytechnique de la Saskatchewan offre plusieurs cours et activités aux filles et aux femmes, en plus d’un programme de mentorat pour les étudiantes.

Autres associations et organisations

Les associations et organisations suivantes proposent des ressources pour aider les femmes à trouver des carrières enrichissantes dans le secteur de l’électricité. Les employeurs qui souhaitent soutenir le recrutement et la rétention des femmes devraient communiquer avec les organisations recommandées :

Remerciements

RHIEC tient à remercier les membres du Comité directeur qui ont travaillé au projet Combler l’écart pour avoir généreusement offert leurs connaissances et leurs conseils :

  • Nirav Patel, gestionnaire, recrutement et diversité, compétences et changements opérationnels, Ontario Power Generation
  • Sheelagh Lawrence, gestionnaire, appartenance communautaire, réseau Hydro One Networks Inc.
  • Joy Shikaze, directrice exécutive, Nucléaire au féminin
  • John Drish, ancien coordonnateur de l’Intégration des métiers, ministère de l’Éducation de la Nouvelle-Écosse
  • Lindsay Melvin, ingénieure principale, études de marché et de risques, Ingénieurs Canada/Manitoba Hydro
  • Andrea Mcquillan, gestionnaire adjointe des affaires (local), FIOE
  • Daniele Fleming, officière d’état-major, Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique
  • Bill Yaremko, doyen, École des technologies de l’information et des communications, NAIT
  • Kevin Joseph, gestionnaire de projet, Ressources humaines, industrie électrique du Canada
  • Michelle Branigan, directrice générale, Ressources humaines, industrie électrique du Canada
  • Kim MacLaren, consultante, KD MacLaren Consulting Inc.
  • Patricia Campbell, consultante, Bob Emptage & Associates
  • Bob Emptage, consultant, Bob Emptage & Associates
  • Norm Fraser, conseil d’administration, RHIEC et chef des opérations, Hydro Ottawa.

RHIEC aimerait souligner le temps et le soutien offert par les divers intervenants de l’industrie, notamment les bailleurs de fonds Hydro One, Ontario Power Generation, Ingénieurs Canada, le ministère de la Formation, des Collèges et des Universités de l’Ontario, ainsi que le gouvernement de l’Alberta. Sans votre généreuse participation, ce projet n’aurait pas été possible.