Impulser l’avenir : développer les talents dans le secteur de l’électricité par l’apprentissage intégré au travail

Soyez plus futé dans votre
embauche avec le Programme
de stages pratiques pour
étudiants
qui peut couvrir
jusqu’à 70 %
des salaires
des étudiants en stage.

Apprenez à connaître votre main-d’œuvre de demain :

Le programme Impulser l’avenir est le programme de stage en milieu de travail pour étudiants de l’industrie de l’électricité du Canada. Visant à préparer les étudiants à l’avenir du travail, le programme créera nouvelles possibilités d’apprentissage intégré au travail dans le secteur de l’électricité et offrira des subventions salariales pouvant atteindre 7000 $ par étudiant aux employeurs qui créent de nouvelles possibilités AIT.

Pourquoi Impulser l’avenir ?

Des employeurs financent les nouvelles embauches tout en bâtissant leur main-d’œuvre future

Accédez à des fonds couvrant jusqu’à 70 % du salaire des étudiants

Des étudiants acquièrent de l’expérience avant d’entrer dans la main-d’œuvre

Obtenez une expérience de travail inestimable avant même d’obtenir votre diplôme

Des partenariats améliorés entre l’industrie et le milieu de l’éducation

Renforcez des compétences professionnelles essentielles avant d’entrer dans la main-d’œuvre

En quoi consiste le programme d’apprentissage intégré au travail pour étudiants de 2018-2021 ?

En savoir plus sur le programme d’apprentissage intégré au travail pour étudiants

Annoncé dans le budget fédéral de 2016, le Programme de stages pratiques pour étudiants (PSPE) rassemble les intervenants de l’industrie afin de créer de nouvelles possibilités d’apprentissage intégré au travail pour aider les étudiants à obtenir un emploi dans leur domaine d’étude.

Objectifs du projet

Impulser l’avenir est le nouveau programme d’apprentissage intégré au travail de l’industrie de l’électricité du Canada. Piloté par Ressources humaines, Industrie électrique du Canada (RHEC), Impulser l’avenir permettra de créer nouvelles possibilités de stages pratiques dans le secteur de l’électricité. Des subventions salariales pouvant s’élever jusqu’à 7000 $ seront mises à la disposition des employeurs qui créeront de nouvelles possibilités d’apprentissage intégré au travail, par des programmes d’alternance travail-étude, des stages pratiques, des projets appliqués, des projets de fin d’études ou des concours d’études de cas.

RHEC propose de renforcer les partenariats en recherche, développement et innovation entre les employeurs canadiens, le gouvernement, les associations de l’industrie et les institutions d’enseignement postsecondaire afin de s’assurer que les programmes d’études s’alignent avec les besoins du secteur.

L’objectif du programme est d’aider les jeunes Canadiens à faire la transition de l’école au marché du travail par le biais de partenariats entre les entreprises et les établissements postsecondaires, d’amener de nouveaux candidats qui ont des compétences pratiques et de favoriser les occasions d’apprentissage fondées sur la pratique pour les étudiants grâce à des possibilités d’apprentissage intégré au travail subventionnées.

Comment ce programme influencera-t-il l’avenir ?

Un comité consultatif composé d’intervenants sera formé pour conseiller, guider et participer aux activités du projet ainsi que pour évaluer les résultats. Ce comité validera les conclusions et contribuera à l’implication et aux communications avec les intervenants et déterminera comment les résultats du projet pourront être utilisés pour augmenter la participation d’employeurs et d’établissements d’enseignement de partout au Canada.

La collecte et les résultats d’analyse de ces données en continu et en temps opportun seront partagés avec les partenaires de l’industrie et les établissements postsecondaires afin d’assurer la viabilité du programme.

Pourquoi poser sa candidature ?

Avec Impulser l’avenir, s’impliquer pour préparer la main-d’œuvre future de l’industrie est gratifiant de plus d’une façon.
Les subventions salariales du programme de stages aident votre organisation à réduire au minimum le fardeau financier lié à l’embauche d’étudiants. Le programme couvre les frais de salaire de l’étudiant pour des stages dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques, des arts ou de l’administration des affaires :

  • jusqu’à 50 % pour un maximum de 5000 $ et
  • jusqu’à 70 % pour un maximum de 7000 $ pour les étudiants d’un groupe sous-représenté. Les groupes d’étudiants sous-représentés comprennent :  
    • Les étudiants de première année
    • Les femmes dans les domaines STIAM (la science, la technologie, l’ingénierie, les arts et les mathématiques)
    • Les étudiants autochtones
    • Les personnes handicapées
    • Les nouveaux arrivants au Canada
Qu’est-ce qu’une possibilité d’apprentissage intégré au travail ?

Une possibilité d’apprentissage intégré au travail consiste en tout placement en milieu de travail, y compris les programmes d’alternance travail-étude, les stages, les stages pratiques, les projets appliqués, les projets de fin d’études ou les concours d’études de cas. Ces programmes sont offerts aux étudiants à temps plein qui cherchent à acquérir de l’expérience de terrain grâce à un placement formel ou informel. 

Êtes-vous un étudiant à la recherche d’un stage en milieu de travail ?

Pour participer à un stage d’étudiant dans le secteur de l’électricité, vous devez être inscrit comme étudiant(e) à temps plein ou à temps partiel dans un établissement d’enseignement postsecondaire au Canada.

  • Être un citoyen canadien, résident permanent ou avoir le statut de réfugié au Canada
  • Être légalement autorisé à travailler au Canada conformément aux lois et règlements de la province ou le territoire où vous habitez.

Si vous souhaitez postuler pour un stage, ou si vous désirez en savoir plus sur ce programme, vous pouvez contacter directement notre coordonnatrice du programme Impulser l’avenir.

Êtes-vous admissible ?

Des entreprises dont l’activité principale est la production, le transport et la distribution d’électricité

Soutien de l’industrie, y compris dans les énergies renouvelables, dans les domaines suivants : recherche et développement, développement des affaires, efficacité énergétique.

Des entreprises œuvrant dans la fabrication d’équipements et la fourniture de services nécessaires à la production d’énergie électrique.

Comment postuler

1. Vérifier les conditions d’admissibilité ainsi que les modalités et conditions

 L’entreprise doit satisfaire à tous les critères d’admissibilité.

 Le salaire pour ce poste ne doit pas être financé par un autre programme du gouvernement fédéral.

 La subvention salariale couvre le salaire d’un étudiant en stage, jusqu’à 50 % pour un maximum de 5 000 $ et jusqu’à 70 % pour un maximum de 7 000 $ pour les étudiants et les groupes sous-représentés, y compris : les femmes dans les domaines des STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques), les femmes dans le domaine de l’administration des affaires, les étudiants autochtones, les personnes handicapées et les nouveaux arrivants.

 L’entreprise doit débourser un minimum de 1 $ pour chaque 1 $ de subvention salariale, ou un minimum de 1 $ pour chaque 2,33 $ de subvention salariale pour les étudiants de première année et les groupes sous-représentés.

 L’entreprise ne doit pas embaucher et retenir des amis ou des membres de la famille comme participants au programme de subventions salariales de stages coopératifs.

  L’entreprise doit mentionner le formulaire de renseignements sur les participants afin d’informer les participants potentiels de ce qu’implique leur participation au programme de subventions salariales de stages coopératifs.

 L’entreprise doit fournir à la demande de Ressources Humaines, Industrie électrique du Canada les renseignements suivants sur les participants : une preuve d’emploi pour le placement en stage coopératif, la date de début, le contrat avec le participant, ainsi que les renseignements complets sur le salaire et les avantages.

 L’entreprise doit fournir tous les renseignements sur le stage à la demande de Ressources Humaines, Industrie électrique du Canada.

  L’entreprise doit élaborer un plan d’apprentissage formel avec le participant, avant le début du stage.

 L’entreprise doit fournir à Ressources humaines, Industrie électrique du Canada les demandes financières et les rapports de progression à tous les mois.

2. Remplir le formulaire d’admissibilité pour l’employeur

3. Envoyer aux participants le formulaire d’inscription des participants

Obtenir l’approbation

Le processus de demande de soumission pour approbation prend en moyenne 5 à 10 jours ouvrables.

Après approbation

4. Créer un plan d’apprentissage

5. Autoriser le dépôt direct

6. Commencer le programme

7. Nous communiquerons avec vous par courriel lorsque vos rapports et réclamations mensuels seront dus.

Nous communiquerons avec vous et vous enverrons les formulaires nécessaires lorsqu’il sera temps de soumettre votre rapport et votre réclamation. Si vous n’avez pas reçu ou que vous ne pouvez pas accéder à votre courriel après un mois, communiquez avec nous aussi rapidement que possible avec votre formulaire de réclamation et votre rapport envoyés en pièces jointes.

COMMUNIQUEZ AVEC NOUS DÈS AUJOURD’HUI :

Jillian Karner, coordinatrice du projet
tél. : (613) 235-5540 poste 229 | téléc. : (613) 235-6922
karner@electricityhr.ca

En savoir plus sur l’apprentissage intégré au travail
Programme de stages pratiques pour étudiants :
https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/apprentissage-integre-au-travail.html