août 17, 2021Le nouveau programme met l’accent sur l’équilibre des genres en milieu de travail pour renforcer l’effectif du secteur électrique de l’Ontario

RHIEC collabore avec des organismes de l’industrie électrique en vue de créer des perspectives de carrière pour les femmes qui ont quitté un emploi professionnel pendant la pandémie de COVID-19.

17 août 2021, Ottawa—Aujourd’hui, Ressources humaines, industrie électrique du Canada (RHIEC) a annoncé le lancement d’un programme s’adressant aux femmes qui souhaitent retourner sur le marché du travail après la pandémie mondiale de COVID-19. Le programme prévoit notamment la création de postes novateurs pour celles-ci. En collaborant avec des partenaires de l’industrie, dont S&C Electric Canada Ltd., le programme vise à répondre aux besoins de jusqu’à 30 personnes, lesquelles disposent d’une expérience de travail pertinente dans le secteur de l’électricité, en leur offrant le soutien nécessaire pour composer avec leur situation particulière.

Le programme donnera également lieu à l’élaboration d’un guide sur les pratiques exemplaires ainsi que d’une norme en matière de ressources humaines que l’ensemble des organisations du secteur électrique pourront utiliser pour faciliter le cheminement des femmes qui souhaitent réintégrer la population active. Ce guide sera mis sur pied en cours de programme; il servira d’outil pour remédier au manque systémique de diversité des genres en milieu de travail et fournira aux entreprises des moyens concrets d’appuyer le perfectionnement professionnel des femmes.

Le secteur de l’électricité est depuis longtemps dominé par les hommes. De ce fait, les femmes sont nettement sous-représentées dans la main-d’œuvre de l’industrie électrique. Bien qu’il y ait une représentation féminine modeste au sein des professions de gestion (14 %), de l’ingénierie (20 %) et des technologies de l’information (24 %), les femmes sont nommément sous-représentées parmi les métiers spécialisés (7 %) et les postes en énergies renouvelables (7 %). La crise sanitaire mondiale a accentué les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées en milieu de travail, en plus d’exacerber le déséquilibre préexistant entre les genres dans l’ensemble des secteurs.

« La COVID-19 a eu une incidence disproportionnée sur la capacité des femmes à participer au marché du travail. Ce programme balise le chemin vers les personnes d’un groupe démographique souvent négligé, c’est-à-dire celles qui se sont absentées du marché du travail, que ce soit pour s’occuper des enfants, des aînés ou pour d’autres raisons », a affirmé Michelle Branigan, directrice générale chez RHIEC.

« Le fait de disposer d’un effectif diversifié et d’un milieu de travail inclusif contribue à stimuler notre innovation et notre réussite, car nous avons la chance de bénéficier des connaissances enrichissantes et des expériences uniques de chacun », a déclaré Aurelie Richard, dirigeante principale de la stratégie et du développement humain à l’entreprise S&C Electric Canada Ltd. « Nous sommes ravis de collaborer avec RHIEC en vue d’atteindre l’équilibre entre les hommes et les femmes de l’industrie. Cette alliance nous permettra de soutenir les participants en leur offrant des possibilités de perfectionnement professionnel qui les aideront à bâtir une brillante carrière à long terme. »

« Chaque emploi vacant dans le secteur des métiers spécialisés représente un gros chèque de paye non encaissé qui pourrait servir à une famille. Nous devons offrir des débouchés à plus grande échelle, et le faire de manière équitable, en donnant à tous les travailleurs le coup de pouce dont ils ont besoin pour entamer des carrières valorisantes, bien rémunérées et qui changeront leur vie », a déclaré Monte McNaughton, ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences.

Ce programme est financé par le ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences de l’Ontario.

À propos de Ressources humaines, industrie électrique du Canada

Ressources humaines, industrie électrique du Canada (RHIEC) est la source la plus fiable au Canada pour quiconque souhaite se procurer des outils et des renseignements objectifs en matière de ressources humaines, lesquels serviront ultimement à apparier l’offre et la demande de main-d’œuvre au sein de l’industrie canadienne de l’électricité. RHIEC est un organisme sans but lucratif qui s’efforce de garder les lumières bien allumées au pays en mettant à disposition une main-d’œuvre de calibre mondial destinée à l’ensemble de l’industrie électrique.

Personne-ressource :

Jenna Moore
Coordonnatrice du marketing et des communications
Ressources humaines, industrie électrique du Canada
613-235-5540, poste 228
moore@electricityhr.ca