mars 12, 2020Quelle importance revêtent la Journée internationale de la femme et le Mois de l’histoire des femmes?

Cette année, la Journée internationale de la femme et le Mois de l’histoire des femmes ont suscité un grand enthousiasme dans l’ensemble du secteur. Cette effervescence s’est révélée en partageant des réussites et des témoignages, en cernant les aspects à améliorer en ce qui a trait à l’équité des genres, et en permettant aux femmes de tous les horizons de tisser des liens entre elles, vers l’atteinte de cet objectif commun. De notre côté, chez RHIEC, nous étions ravis d’être témoins d’autant d’engagement et de soutien au sein de la communauté canadienne de l’électricité lors des préparatifs menant à la journée du 8 mars.

Au cours de la semaine, nous avons partagé sur nos réseaux sociaux des récits de femmes qui sont passées à l’histoire, ainsi que de femmes d’aujourd’hui. Ces modèles et pionnières inspirantes nous démontrent que les femmes peuvent accomplir des choses incroyables en électricité lorsqu’on leur en donne la chance, et nous rappellent de faire preuve de passion et de confiance pour arriver à briser le plafond de verre.

Par l’entremise de réseaux personnels et professionnels, notre équipe a pu assister aux activités de la Journée de la femme, organisées à travers le pays, notamment la table ronde emPOWERing Women, qui est destinée aux jeunes femmes qui font leurs débuts dans le secteur; cette activité a d’ailleurs été tenue par l’Association canadienne de l’électricité. Notre présidente et directrice générale, Michelle Branigan, a raconté l’histoire de sa vie professionnelle et a encouragé les participantes à acquérir la confiance nécessaire pour prendre des risques.

En Alberta, notre gestionnaire de projet, Anita, a assisté à l’événement #EachForEqual de l’entreprise Scovan Engineering, soulignant l’avancement des femmes dans les professions d’ingénierie et d’autres domaines techniques.

À Toronto, notre gestionnaire de l’engagement des intervenants, Marie, a assisté à l’événement Women in Energy de l’Association de l’énergie de l’Ontario (OEA), auquel ont participé des femmes extraordinaires de partout en Ontario.

En outre, nous avons accueilli deux nouveaux signataires de l’Accord de leadership sur la diversité des genres (toutes nos félicitations à l’Association canadienne de l’électricité et à la Société de gestion des déchets nucléaires!) ainsi qu’un défenseur (bravo à Step Up, Breakthrough in Energy Management!).

Madame Laurie Sawmi, présidente et directrice générale de la Société de gestion des déchets nucléaires, au moment d’apposer sa signature sur l’Accord de leadership sur la diversité des genres, le tout, sous l’œil attentif de ses collègues.

De plus, nous avons mis la touche finale à de nouvelles recherches portant sur les femmes et le leadership – demeurez à l’affut de notre prochaine diffusion. En bref, notre semaine a été bien remplie!

La Journée internationale de la femme et le Mois de l’histoire des femmes sont de courte durée, mais les problèmes que ces événements abordent restent entiers tout au long de l’année. En effet, les obstacles à l’entrée et à la progression en milieu de travail freinent l’avancement des femmes, qui ne représentent qu’environ 26 % de la main-d’œuvre du secteur canadien de l’électricité. Bien sûr, cette représentation féminine varie selon les domaines, mais il est clair que la présence de travailleuses est particulièrement faible dans les métiers spécialisés.

Chez RHIEC, nous croyons que les progrès que nous constatons sont de très bon augure; cependant, nous sommes bien conscients qu’il y a encore du pain sur la planche! N’oublions pas qu’en écoutant, en respectant et en célébrant chaque jour nos collègues, peu importe leurs genres, nous serons en mesure de poursuivre sur cette belle lancée! Ensemble, nous sommes capables de contribuer à l’épanouissement du secteur canadien de l’électricité, et ce, vers un environnement de travail concurrentiel, accueillant et inclusif pour tous.