mars 5, 2020Nouveaux documents de réflexion sur la transition des étudiants vers le marché du travail

De plus en plus, on emprunte cette voie pour démarrer une carrière, et ce, dans la plupart des industries, et le secteur de l’électricité ne fait pas exception. En effet, l’apprentissage intégré au travail (AIT) constitue une étape essentielle pour effectuer un passage réussi de l’école au monde du travail, tout en se donnant la meilleure chance de se retrouver en tête du peloton. Par ailleurs, l’application de compétences pratiques n’est pas l’unique raison qui distingue les étudiants possédant une expérience de l’AIT : il s’agit plutôt des compétences professionnelles qu’ils acquièrent dans le cadre de la vie en milieu de travail qui les sortent du lot. Les aptitudes permettant de communiquer efficacement, de collaborer avec ses collègues et de bien s’organiser sont toutes autant nécessaires à la réussite professionnelle que les connaissances techniques.

RHIEC a récemment publié deux documents de réflexion s’appuyant sur des entretiens avec des experts, des travaux de recherche, ainsi que des pratiques exemplaires dans le but de préciser davantage les avantages de l’AIT ainsi que l’importance d’acquérir des compétences professionnelles pour l’accès à la profession et la progression de la carrière.

Impulser la prochaine génération de main-d’œuvre formule des recommandations pratiques sur la façon dont nous pouvons accroître la participation à l’AIT au niveau postsecondaire et ainsi préparer la prochaine génération de travailleurs de l’industrie de l’électricité. Les données démontrent qu’il existe un grand intérêt parmi les étudiants pour plus d’occasions d’AIT, et que ce programme présente des avantages autant pour les employeurs que les étudiants. Les employeurs obtiennent un accès direct au bassin de nouveaux talents, et les étudiants sont en mesure de perfectionner les habitudes et les compétences dont ils auront besoin dans l’avenir pour réussir en milieu de travail.

L’article Savoir-Faire définit 10 compétences professionnelles dont tous les travailleurs du secteur de l’électricité ont besoin, quelles que soient les exigences techniques de leur poste individuel. L’article explique où ces compétences font actuellement défaut et comment les enseignants, de concert avec les employeurs, peuvent collaborer en vue d’enseigner ces compétences aux étudiants qui sont sur le point d’entrer sur le marché du travail.

Regroupées, ces deux ressources brossent un tableau complet des avantages que fournit l’apprentissage intégré au travail, et ce, aussi bien aux étudiants qu’aux employeurs, en plus d’attester que l’AIT axé sur les compétences professionnelles contribue à bien préparer les étudiants à connaître du succès dans leur carrière. Il est certain que lorsque les employeurs et les éducateurs conjuguent leurs efforts pour offrir de telles possibilités, la prochaine génération de travailleurs de l’électricité les saisira avec enthousiasme.